Mer, soleil et montagne, comment résister à tant de beauté ? En partant à la rencontre des habitants de la Corse vous découvrirez leurs valeurs et leurs traditions !

La culture corse

La Corse possède une population à nouveau en croissance. Longtemps, les Corses ont vécu en autarcie dans leurs villages, composés de bergers et de propriétaires terriens. Mais, ils sont aussi marqués par l’expatriation, la diaspora corse représente la majorité de la population corse. Elle compte de nombreux fonctionnaires, politiciens, croupiers… souvent regroupés au sein d’associations et d’amicales corses qui ont gardé des liens avec leur terre natale.
Les valeurs de solidarité et de l’unité du peuple corse, héritées du système clanique, s’expriment dans de nombreuses traditions corses. Au paroxysme des légendes, les bandits corses, à la fois voleurs et héros romanesques, prenaient le maquis avec l’aide de la population. La vendetta, ou vengeance a décimé des familles entières sur plusieurs générations au nom de l’honneur. Si la pratique a presque disparu, le sens du respect de la parole donnée et du devoir restent des valeurs bien ancrées dans la société corse. Des conventions morales et sociales strictes la régissent toujours sous l’autorité du père de famille qui joue encore un rôle important.
Les Corses sont extrêmement religieux et respectent la mort : une foule impressionnante se réunit au moment des enterrements et déborde des cimetières, souvent parfaitement entretenus. De petites croix fleuries rendent hommage aux morts le long des routes ou aux résistants de la Seconde Guerre mondiale.
La renaissance de la conscience culturelle corse ne se limite pas au nationalisme corse. La notion de peuple corse a été définie en 1988 par l’Assemblée de Corse comme « une communauté historique et culturelle vivante, regroupant les Corses d’origine et les Corses d’adoption ». Aujourd’hui, le drapeau corse flotte auprès du drapeau national et affirme la spécificité et l’identité corse au sein de la République française.

Traditions, artisanat et gastronomie…

Bien que connue par la majorité des habitants de l’île de Beauté, la langue corse n’est couramment utilisée que par les personnes âgées et quelques jeunes. Déclarée langue régionale depuis 1974, elle est enseignée de l’école primaire à l’université en passant par les ateliers de pratique artistique corse. De plus en plus d’adultes prennent aussi des cours de langue corse.
Les danses traditionnelles folkloriques attirent autant les danseurs que les spectateurs tandis que les polyphonies et les chants connaissent un essor fulgurant. Ses chanteurs solos ou en groupes donnent la chair de poule lors de concerts, notamment dans les chapelles. Les pèlerinages dédiés aux saints patrons sont également incontournables et donnent lieu à des fêtes et processions, notamment au 15 août.
Aujourd’hui, l’artisanat d’art en Corse repose sur la transmission des savoir-faire hérités des bergers corses. Ceux-ci fabriquaient eux-mêmes les objets dont ils avaient besoin au quotidien avec les matériaux locaux. Métal, bois, terre, pierre, laine, osier… sont toujours travaillés et connaissent un regain d’intérêt grâce aux nouveaux créateurs qui s’appuient sur la tradition. Couteau, maroquinerie, chapeau, poterie, émaux, bijoux en pierre précieuse de l’île, chacun trouvera un souvenir à rapporter.
La gastrotomie connaît des influences italiennes, on mange des pâtes et des produits de la mer, mais aussi une cuisine de montagne roborative à base de charcuteries, fromages, miel, agrumes et châtaigne. Testez la recette corse du civet de sanglier, le fiadone (gâteau à base de brocciu), la soupe. Sans oublier la dizaine de vins AOC.

LAISSER UN COMMENTAIRE